Le nom Goju-ryu

( GO = Dur      JU = Souple      RYU = Ecole ) 
Pour choisir le nom Gôjû-ryû, Miyagi Chojun Senseï s'inspira des "Huit Préceptes" du Kempo traditionnel chinois qui se trouvent dans un ouvrage appelé "Bubishi" et plus particulièrement la 3émé lignes :
"L'esprit fait un avec le ciel et la terre.

Le rythme de la circulation du corps est semblable au cycle du soleil et de la lune.
La voie de l'inspiration et de l'expiration est force et souplesse.
Agir en harmonie avec le temps et le changement.
Les techniques viennent en l'absence d'intention consciente.
Les pieds doivent avancer et se retirer, se séparer et se rencontrer.
Les yeux ne doivent pas laisser percevoir le moindre changement.
Les oreilles sont attentives dans toutes les directions."



Le commencement - L’histoire du goju ryu

Le karaté Goju-ryu a été fondé à proprement parlé par Chojun Miyagi en 1920.

Maîtres Dates Style

Commentaires

Egyptiens - 5000 Postures semblables au karaté  
Babyloniens
- 3000 / - 2000

Techniques de base de blocages

2 ouvrages

Chinois

- 3000

Art de combat ancêtre du Kempo
 
Bodhidharma (Inde)
500 / 600

Bouddhisme zen

Né en Inde
Vécu 9 ans (arrivé en 520) dans le temple Shao Lin dans les montagnes Songshan en Chine
Création :
- 18 katas, ekkinkyo en japonais et yi jing jin en chinois
- 2 sutras, senzuikyo en japonais et xi shui jin en chinois
Pour entretenir la santé
Enseignements ont contribué à la naissance du Kempo
Chinois  
Kempo

"Technique à main nue"
Sud de l'Inde

Avant 1000 Kalaripayt Proche du Te
Okinawaïens Mentionné en 1372
Armes interdites sur l'île en 1477 => développement important du Te
Te "main" en japonais
Introduit officiellement à Okinawa par des représentants Chinois et marchands revenant de Chine (pratique du Kempo), mais pratiqué en secret avant l'arrivée du Kempo
Moyen de défense, recherche de toute une vie
Réservé à la noblesse

Okinawaïens

Armes interdites sur l'île en 1477 => développement important du Kobudo Kobudo Avec outils de travail
Pratiqué par fermiers et pêcheurs


Okinawaïens
  Todei ou Karaté "Main chinoise" :
- Tomari-te
- Shuri-te
- Naha-te
Kempo et Te combinés
Self-défense

Wanshu (chinois)

A Okinawa dans la ville de Tomari en 1683 Tomari-te Un kata porte son nom

Kusanku (chinois) A Okinawa dans la ville de Shuri en 1756 Kempo
Shuri-te
Un kata porte son nom

Okinawaïens Début du 20ème siècle Shorin-Ryu

Union du Tomari-te et du Shuri-te

Ryu Ryuko  
Shaolin Kempo (école du sud)

Artisan du bambou
Sanchin mains ouvertes
Utilisation :
- nigiri-game en faisant une suite de déplacements appelée unsoku-ho
- Muchi-ishi (grosse pierre)
- Makiwara (poteau de frappe)
- Uki (grand panier en bambou pour travailler combat rapproché)
Higaonna Kan Rio
"Bushi", car gentilhomme
"ashi no Higaonna", car jambes exceptionnelles

1853-1916

Fondateur du Naha-te
Ancêtre Gôjû-ryu

à 16 ans : débute Kempo
à 22 ans : part en Chine
Disciple de Ryu Ryuko pendant 15 ans
Apprend les armes et la médecine traditionnelle chinoise
Retour à Okinawa : professeur de la famille royale de la dynastie des Ryukyu
Débute l'enseignement du karaté au lycée public de Naha en 1905
Sanchin poings fermés
Miyagi Chojun
"nikutui magushiku", car pouvait déchirer de la viande crue à main nue
"Bushi Magusuku", car guerrier gentilhomme

1888-1953 Fondateur du Gôjû-ryu
"Ecole du dur et du souple"
(terme en 1931, enregistré en 1933 au Butoku-kai, l’association des arts martiaux japonais)
Débute les arts martiaux à 11ans avec Aragaki Ryuko (grand père de Aragaki Shuichi)
Disciple de Higaonna Kan Rio à 14 ans et pendant 15 ans
En Chine en 1916, retour avant 1921
Fonde le karaté research club (1926-1929) avec :
- Hanashiro Chomo du Shuri-te
- Mabuni Kenwa, fondateur du Shito-ryu
- Motosu Choyu
Rencontre en 1927 avec Kano Jigoro, fondateur du Judo
Simplification Sanchin
Création junbi undo et en 1940 :
- Tensho (inspiré de Rokkishu)
- Gekisaï daï ichi
- Gekisaï daï ni

Japonais

1935 Karaté (calligraphie différente de karaté ou todei) Karaté-do "Voie du karaté"
"Main vide"
Miyagi An'Ichi 1931 Gôjû-ryu Dernier élève de Chojun Miyagi
Higaonna Morio 1938 Gôjû-ryu Fondateur et président de l'IOGKF

 

Les différents maitres

Ryu Ryu Ko
* Kanryo Higaonna
Chojun Miyagi
* An'Ichi Miyagi
* Morio Higaonna
Bernard Cousin